Le moulin

La roue à aubes

Un ancien moulin avec une roue à aubes, à WALDERSBACH.

 

L'utilisation des roues à aubes est très ancienne. On s'en servait pour faire tourner des meules de pierre et moudre le grain pour le transformer en farine. Mais elles servaient aussi à entraîner les machines et les turbines des filatures et des scieries généralement construites sur les berges des rivières.

 

Un moulin à blé pouvait moudre de 180 à 360 litres de blé à l'heure. Le meunier versait le grain dans une trémie d'où il s'écoulait sur la meule inférieure. La meule supérieure, pesant plus d'une tonne, en tournant écrasait le grain qui passait ensuite à travers un tamis. La farine était versée dans des sacs.

A Poutay, au bord de la Bruche, la Toccotte est un ancien moulin.En 1839, elle appartenait à CLAUDE Joseph, meunier à Poutay.

En 1875, la Filature de Poutay rachète le moulin et le transforme en fabrique de laine de bois. Actuellement, il ne subsiste que des ruines.

Un ancien moulin avec une roue à aubes, à WALDERSBACH.